voyagesetsejours.fr » Blog Archives

Tag Archives: attentat bardo

La réponse d’internet autour des attentats du Bardo

L’économie de la Tunisie, pays emblématique du Printemps Arabe, s’appuie en grande partie sur le tourisme. Alors que celui-ci se relevait difficilement, l’attentat du 18 mars au musée Bardo de Tunis, ayant fait 23 victimes ainsi qu’une quarantaine de blessés, semblait sonner la fin du tourisme tunisien. C’était cependant sans compter sur internet, où une vague de solidarité envers la Tunisie a vu le jour, principalement des hashtags dans le même esprit que #Jesuischarlie.

« C’est fini la Tunisie, c’est fini le tourisme »

Un guide touristique tunisien avait lâché ces mots à la correspondante tunisienne du journal Libération, juste après l’attentat, dans les environ du Bardo. Ces mots, repris par la journaliste pour titrer son reportage, ont soulevé une vague d’indignation sur Facebook et Twitter, finissant par contraindre « Libération » à rectifier le tir, expliquant que le titre du reportage de leur correspondante n’était qu’une citation à chaud recueillie sur place, d’où les guillemets, et que le journal n’avait aucune intention de décourager le tourisme ni de stigmatiser le pays.

#Iwillcometotunisia

Le soutien envers la Tunisie se manifeste notamment par l’apparition de hashtags solidaires comme #Jesuistunisien, #Jesuistunisie ou encore #Jesuisbardo, bien que l’enthousiasme n’ait pas été à la hauteur de celui généré par les attentats de Paris en Janvier, avec le hashtag #Jesuischarlie (17 000 tweets en 24h pour #Jesuistunisien contre 235 520 en 5h pour #Jesuischarlie). Un autre mouvement a lui aussi fait son apparition, exprimant cette fois-ci directement la solidarité et le désir des internautes de ne pas laisser le tourisme tunisien décliner. Le hashtag #Iwillcometotunisia sur Twitter, ainsi que la page Facebook « I will come to Tunisia this summer » rassemblent des milliers d’internautes, postant des photographies d’eux-mêmes assurant que l’événement du 18 mars dernier ne les empêcherait pas de passer leurs vacances en Tunisie prochainement.

Published by: